Knowledge for Development

Mars/Avril 2015 Infolettre K4D

Author: Judith A. Francis

Date: 16/03/2015

Introduction:

Chers collègues,

Nous avons le plaisir de vous envoyer l’infolettre Connaissances pour le développement du CTA des mois de mars et avril 2015. Nous avons apporté les changements prévus au portail Connaissances pour le développement et cette infolettre est la dernière. Nous avons choisi d’amorcer une nouvelle réflexion sur la nouvelle dynamique des sciences, de la technologie et de l’innovation (ST&I) dans le domaine de l’agriculture. Ceci est tout à fait dans l’ordre des choses dans la mesure où les ST&I constituaient la genèse et la raison d’être du portail Connaissances pour le développement depuis son lancement début 2004. L’avenir semble prometteur pour les ST&I au service de l’agriculture et du développement rural pour autant que l’élan actuel soit maintenu et que les politiques et pratiques en matière de ST&I soient intégrées dans des systèmes nationaux disposant des ressources adéquates. Espérons dés lors que la Reine Elizabeth ou tout autre dirigeant national ou international éminemment respecté n’ait pas à demander aux experts dans un avenir relativement proche « Comment les choses ont-elles si mal tourné ? », « Pourquoi n’avez-vous pas tenu compte des signes d’avertissements ? » dans le cas où les performances du secteur agricole ne s’amélioraient pas, ou diminuaient le cas échéant, que des millions de petits exploitants s’appauvrissaient encore plus et que leurs familles étaient malnutries et déplacées.


 

 Dans ce dernier numéro, nous vous proposons quatre nouveaux articles de fond :  

  • Dans le 1er article rédigé par Kristal Jones, et intitulé « L’éthique de l’innovation en agriculture », Jones nous encourage à nous poser la question de savoir « quelles valeurs et quelle éthique devraient promouvoir l’innovation dans le secteur de l’agriculture » et de plaider en faveur d’une éthique de l’innovation fondée sur l’inclusivité et la réflexivité. L’éthique des ST&I était l’une des questions émergentes que nous avions présentées sur le portail Connaissances pour le développement. Le cas échéant, lisez l’article d’opinion de Gérard Toulouse qui incite à la réflexion.
  • Le 2ème article de fond intitulé « Innovation et développement inclusif », et rédigé par Lynn Mytelka, met l’accent sur la nécessité de renforcer les capacités en matière d’innovation à l’échelon national. Certains l’appelle « le gourou » de l’innovation agricole, eu égard notamment à ses récents travaux sur le système d’innovation de la filière vitivinicole au Canada. Nombre d’entre nous connaissons le diagramme de Mytelka, qui reste d’actualité aujourd’hui, et qui a été modifié et reproduit dans plusieurs publications. Afin de promouvoir le concept d’inclusivité, Mytelka demande à ce que nous examinions les politiques et pratiques actuelles de commercialisation des produits agricoles dans le contexte des petites exploitations agricoles et dans une optique à long terme. Les petits exploitants agricoles doivent être capables d’apprendre et d’innover. Mytelka a été l’un des premiers experts avec lesquels nous avons collaborés depuis le lancement des activités du programme de ST&I du CTA en 2003.
  • Dans le 3ème article intitulé « Recherche sur les politiques de l’enseignement supérieur, de la science et de l’innovation : implications politiques », Merle Jacob recommande instamment de veiller, dans le cadre de l’Education pour tous, à ce que l’accès à un enseignement de qualité ne soit pas compromis. Elle encourage les gouvernements et l’ensemble des parties concernées à considérer l’éducation comme un système auquel il convient d’accorder l’attention et les ressources nécessaires (primaire, secondaire et tertiaire). Connaissances pour le développement a également facilité le dialogue lorsque nous avons commencé à promouvoir les programmes d’enseignement supérieur agricole afin de répondre aux préoccupations des experts ACP dans le domaine des ST&I selon lesquelles la transformation souhaitée de l’agriculture ne pouvait se faire sans améliorer préalablement l’enseignement supérieur dans ce secteur. 
  • Dans le quatrième article intitulé « Gouvernance de la science, de la technologie et de l’innovation pour la sécurité alimentaire en Afrique : un cadre conceptuel pour élaborer des indicateurs », John Ouma-Mugabe estime qu’il est nécessaire d’élaborer un cadre d’indicateurs articulé autour des principes de bonne gouvernance, de participation, de responsabilité et de transparence. Il ajoute par ailleurs que l’infrastructure institutionnelle constitue le fondement du processus d’élaboration des politiques de ST&I et que le leadership politique est essentiel. Connaissances pour le développement a œuvré activement à l’amélioration des processus d’élaboration des politiques de ST&I et de l’implication de l’ensemble des parties concernées, tout en reconnaissant le rôle important des chercheurs dans la génération de données probantes et la collaboration avec de multiples parties prenantes, y compris les décideurs et les exploitants agricoles. 

Une série d’articles additionnels, ainsi que des documents produits en 2014 dans le cadre des activités du CTA sur les S&T au service de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, sont également fournis. Citons notamment : (i) « Feuille de route Afrique-UE pour libérer les ST&I en vue de promouvoir la sécurité alimentaire et nutritionnelle », du Forum international du CTA; (ii) « Systèmes semenciers, sciences et politiques », un ouvrage contenant une note d’orientation; (iii) « L’instrument d’audit pour la sécurité alimentaire dans l’enseignement supérieur (AIFHSE) », un outil en ligne, et (iv) la publication des 40 articles rédigés par les femmes scientifiques et les jeunes professionnels dans le cadre de la 3ème édition des concours scientifiques en Afrique sous le thème « Nourrir 1 milliard d’Africains dans un monde en évolution ». Tous ces articles constituent une composante essentielle de notre stratégie d’autonomisation et d’implication des chercheurs dans le processus d’élaboration des politiques de ST&I.  

Nous vous invitons à consulter la page http://knowledge.cta.int/fr et à explorer l’ensemble des ressources disponibles sur le site Connaissances pour le développement. Nous vous invitons également à partager cette infolettre avec vos collègues. Vous pouvez également communiquer avec nous sur Twitter and Facebook.

Nous vous remercions d’avoir été de fervents lecteurs mais également d’avoir consulté et utilisé le portail Connaissances pour le développement. Produire et diffuser l’infolettre Connaissances pour le développement a été un défi des plus agréables, et nous espérons que les articles sélectionnés par nos soins ont suscité des réflexions propres à inciter à l’action. Votre soutien continu au fil des ans a nourri notre motivation et notre engagement.

Nous espérons que vous aurez plaisir à lire ce dernier numéro de l’infolettre Connaissances pour le développement. Et restez à l’affût des dernières nouvelles ! 

« Connaissances pour le développement permet aux scientifiques et aux responsables politiques de s’exprimer librement »  

Judith Ann Francis, Coordinatrice principale de programme Stratégies S&T, CTA


Download PDF (528,20 kB)