Knowledge for Development

Améliorer la production de manioc

Author: Judith Ann Francis, CTA

Date: 10/04/2013

Introduction:

Le manioc est-il la culture d’avenir pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle et le développement industriel ? Certainement pas, à moins que nous n’augmentions les investissements dans la science, la technologie et l’innovation (ST&I). Une présentation intéressante sur le Partenariat mondial pour l’amélioration génétique du manioc pour le XXIème siècle (GCP 21), livrée par le Dr Claude Fauquet le 28 mars dernier au siège du CTA , a ainsi permis d’engager une réflexion approfondie sur la nécessité d’une approche coordonnée du développement du manioc.

 Selon le Dr Fauquet, le manioc est produit dans 105 pays, dont la moitié se trouve en Afrique, où les surfaces exploitées sont deux fois plus importantes qu’en Asie et en Amérique latine. Les rendements y sont toutefois inférieurs : 10 tonnes/ha, contre respectivement 12 tonnes et 19 tonnes par hectare en Amérique latine et en Asie. Quel rôle les universités et les instituts de recherche jouent-ils dans le programme de R&D consacré au manioc en Afrique ? Quelles organisations étudient les futures tendances de la consommation et de l’industrie du manioc ?

 Quels sont les principaux programmes sur :1) la documentation et la caractérisation des variétés locales de manioc, des connaissances et des pratiques agricoles; 2) la performance des variétés locales de manioc dans un contexte climatique changeant (y compris concernant la résistance à la sécheresse et aux organismes nuisibles ); 3) la conception de nouveaux produits destinés à l’alimentation et à certains usages industriels; 4) l’amélioration du rendement potentiel; 5) l’uniformisation de la hauteur des plantes (variétés naines) et de la longueur des racines pour promouvoir le développement de la filière des produits alimentaires et d’origine animale, etc. ?

 Certains centres d’expertise internationaux, en collaboration avec des organismes nationaux de R&D, tentent d’obtenir en laboratoire des versions exemptes de virus grâce au génie génétique et aux techniques de multiplication rapide. Si ces domaines de recherche revêtent une importance cruciale, le succès d’une « révolution verte » axée sur le manioc en Afrique et dans le monde dépend d’un certain nombre de conditions préalables : réflexions interconnectées, approche des systèmes d’innovation, prospective, investissements dans la science et l’ingénierie, cadre politique et institutionnel propice, leadership visionnaire de la part des chercheurs, des universitaires, des décideurs et du secteur privé, y compris les agriculteurs.


 

Téléchargez ci dessous la préseantion du Dr Claude Fauquet (6 parties).

1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6

Related documents:

10/04/2013

No Comments available.

Please log in to make your comment. In order to log in you may have to first register.

Related dossier(s)

E-mail Newsletter

 English  Français

» Téléchargez l'infolettre

Members