Knowledge for Development

Articles de fond


La biologie synthétique et l’éthique: bâtir la confiance publique

Télédécharger l'article Le domaine scientifique de la biologie synthétique est devenu d'intérêt principal au cours des dernières années, et d'importantes études ont été effectuées afin d'examiner les implications de cette nouvelle technologie. En 2009, le Président Barosso, Président de la Commission Européennea demandé un avis du Groupe Européen d'Ethique des Sciences et Nouvelles Technologies (GEE) sur l'éthique de la biologie synthétique (GEE, 2009). Dans cette requête, il a indiqué que « le débat sur la légitimité de nouvelles formes de vie a porté principalement sur les questions de sécurité, et une étude sur les implications morales, légales et sociales qui peuvent dériver de cette utilisation spécifique de la biotechnologie manque toujours. »

5/05/2011


Vers un code d’éthique mondial de la recherche scientifique

L’intégrité de la recherche et la fraude scientifique sont des questions qui préoccupent la planète. La recherche universitaire se veut aujourd’hui internationale, dans la mesure où les technologies de la communication permettent de collaborer partout dans le monde. La garantie de la véracité des résultats scientifiques est fondamentale pour faire avancer la science. La falsification des rapports ou des résultats, la malhonnêteté, les affirmations mensongères et autres actes répréhensibles mettent en péril l’attribution des financements publics et privés pour la recherche scientifique légitime.Certains aspects de la recherche transnationale mettent en lumière des préoccupations profondes concernant cette intégrité. Les chercheurs peuvent être soumis à différents codes de conduite, lois et autres directives qui réglementent leurs activités dans leurs pays respectifs. Ce qui est acceptable dans un pays peut être considéré illégal dans un autre. Aujourd’hui, toutefois, aucune organisation n’assume la responsabilité de promouvoir l’intégrité dans le domaine de la recherche. Cette intégrité n’est garantie par aucun accord international. On peut en outre s’interroger sur la manière dont est appréhendé le terme « intégrité », étant donné qu’il ne peut être traduit directement dans d’autres langues. De plus, la fraude scientifique est ouverte à l’interprétation, dans la mesure où les pays associent différents niveaux de tolérance au plagiat ou à la violation du droit d’auteur.

21/07/2011


Ethique de la recherche et innovations agricoles

L’idée selon laquelle le scientifique est perçu, en général, comme étant digne de confiance et qu’il agit selon les règles éthiques d’une part, et que la recherche agricole débouchant sur de nouvelles avancées technologiques est intrinsèquement bonne d’autre part, n’a plus de sens depuis l’avènement du génie génétique. On assiste donc à un intérêt de plus en plus grandissant de la société vis-à-vis des pratiques agricoles et leurs conséquences, ce qui n’est pas sans poser de nouveaux défis pour la recherche agricole.

28/07/2008


Ethique de la science au service du développement

Les scientifiques peuvent-ils prendre part aux activités de recherche visant à améliorer la conversion des cultures vivrières en biocarburants tout en sachant que le recul de la faim dans le monde risque, à court terme, d’être menacé ? Les scientifiques doivent-ils contribuer à l’élaboration de projets d’irrigation non durables ayant pour but d’apporter une aide à court terme mais ne répondant pas aux réels besoins en eau des communautés pour leur permettre de soutenir une production agricole durable ? Les scientifiques doivent-ils avoir recours à l’expérimentation humaine pour tester de nouveaux aliments et médicaments dans des pays pauvres où aucun cadre politique, réglementaire et législatif n’a été prévu à cet effet ?

28/07/2008