Knowledge for Development

Mauvaises herbes résistantes aux herbicides : défis actuels, nouveaux outils

Author:

Date: 11/07/2012

Introduction:

L’évolution actuelle de la résistance des mauvaises herbes aux herbicides est source de préoccupation aux Etats-Unis, selon Patrick Tranel, professeur de science moléculaire des mauvaises herbes à l’University de l’Illinois. Les récents exemples mis en avant dans l’Etat de l’Illinois comprennent les biotypes d’acnide tuberculée (Amaranthus tuberculatus), d’amaranthe de Palmer (Amaranthus palmeri) et de la fausse camomille (également connue sous le nom d’hippuride vulgaire ou Conyza canadensis) résistants au glyphosate; un biotype d’acnide tuberculée résistant aux inhibiteurs HPPD; et les populations/biotypes d’acnides tuberculées qui présentent une résistance multiple aux herbicides. Les données issues d’études observationnelles laissent penser que la plupart des populations d’acnides tuberculées présentent désormais une résistance multiple aux herbicides. Face au succès initial de l’introduction des cultures résistantes au glyphosate, nombre de praticiens spécialisés dans la gestion des mauvaises herbes ont fini par ne plus se préoccuper de la présence des mauvaises herbes résistantes aux herbicides. Aujourd’hui, l’occurrence accrue de la résistance au glyphosate a ravivé les préoccupations et les chercheurs tentent de mettre au point de nouveaux outils efficaces pour lutter contre les mauvaises herbes. (UoI Dept. of Crop Science, 12/6/2012)

» Visit this site