Knowledge for Development

Tirer profit des technologies post-récolte dans le Pacifique Sud

Author:

Date: 30/06/2014

Introduction:

Le professeur Steven Underhill, du Centre australien pour la recherche agricole internationale (ACIAR), décrit comment la recherche dans le Pacifique Sud permettrait de stimuler les exportations de fruits et légumes des îles Fidji. Selon lui, les systèmes de manutention post-récolte ne sont pas utilisés de façon optimale vu le manque d’infrastructures et de technologies fiables. Ainsi, le conditionnement est inadapté au transport des produits, quelle que soit la distance (utilisation de sacs, par exemple), les installations de conditionnement sont limitées, les camions sont surchargés et il n’existe aucun système de réfrigération. Compte tenu des limites apparentes dans les activités post-récolte, Underhill estime que l’amélioration des pratiques post-récolte pourrait profiter aux petits exploitants agricoles. Traditionnellement, les efforts déployés pour réduire les pertes post-récolte étaient axés sur l’introduction du concept de « meilleures pratiques post-récolte ». Au cours des dix dernières années, cette approche a permis de construire des hangars de conditionnement, mais aussi d’améliorer la chaîne du froid et la formation des agriculteurs aux technologies post-récolte. Underhill estime toutefois que des efforts beaucoup plus importants pourraient encore être consentis pour adapter les solutions au contexte local et maximiser les avantages pour les petits exploitants agricoles. La compréhension des besoins locaux et l’analyse des chaînes d’approvisionnement post-récolte doivent être une priorité de tout premier rang.    

(ACIAR, 06/05/2014)   

» Visit this site