Knowledge for Development

Articles de fond


Partenariats dans les systèmes d’innovation agricole : point de vue d’un chercheur africain

Depuis l’accession des pays africains à l’indépendance dans les années 1960, leurs systèmes nationaux de recherche agricole (SNRA) ont bien évolué (Hazell et al., 2003). Cette évolution a été guidée par les ajustements structurels opérés dans les années 1980 et les partenariats entre les institutions du Nord et du Sud. Plus récemment, le concept de SNRA a été élargi à celui de Système d’information et de connaissances agricoles (AKIS) puis à celui de Système d’innovation agricole (SIA) (tableau 1). De nombreuses institutions africaines ont été aux prises avec les changements induits par cette évolution, motivées par leurs importants besoins en matière de soutien financier (Lynam et al., 2004). Les principes directeurs régissant le financement de la recherche étaient souvent déterminés dans le cadre d’une approche mondiale, en imaginant qu’ils seraient applicables ou qu’ils pourraient s’adapter à tous les SNRA africains.   

30/04/2014


Partenariats européens en faveur de la recherche agricole axée sur la demande et du développement des capacités: exemple de l’Afrique

AGRINATURA est un groupement d’universités et d’organisations de recherche européennes dont l’intérêt commun est d’encourager le développement agricole durable. Cet organisme est membre du Forum européen de recherche agricole pour le développement (EFARD), qui est la composante européenne du Forum mondial de la recherche agricole (GFAR). L’EFARD est similaire au Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA). D’après AGRINATURA, la recherche et l’enseignement supérieur constituent la base des innovations nécessaires pour accroître la production agricole, la productivité et la durabilité en vue de répondre aux besoins alimentaires des populations à forte croissance démographique et de préserver les ressources naturelles pour les générations futures.  

30/04/2014


Créer une nouvelle génération de scientifiques agricoles en Afrique : mise en réseau d’universités – exploitation des économies d’échelle

La stratégie de développement agricole de l’Afrique repose essentiellement sur la résolution créative des problèmes et sur la forte motivation du capital humain. Les efforts visant à accroître la productivité des petits exploitants et à transformer les matières premières en produits à valeur ajoutée, grâce à l’exploitation des résultats de la recherche et développement au niveau local et aux investissements dans des stratégies de marché solides, sont directement associés aux connaissances et compétences de la base de ressources humaines chargées de diriger, de concevoir et de mettre en œuvre les programmes agricoles nationaux. Un défi majeur consistera pour les pays africains à répondre à leurs besoins en capital humain, afin d’obtenir un secteur agricole dynamique susceptible de faire progresser leur économie dans les années à venir.

15/09/2014